Projets "génération rurale" à Chiny

Publié le par G.Ropars - B.Echterbille

La commune de Chiny a obtenu le soutien wallon pour deux projets menés dans sa commune dans le cadre de l’appel à projets « Générations rurales ».

 

Le projet, « Passeurs de mémoire », est développé par les écoles de la commune. Des liens avec le projet « Valorisation du patrimoine immatériel de la Gaume », soutenu par la CLDR, sont envisagés, notamment pour l’utilisation de l’outil informatique wiki pour conserver et diffuser les témoignages.

 

Le second projet est :  « Chaleur d’un four, nourriture de toujours », c'est-à-dire la construction d’un four à pain à proximité de la maison de village de Chiny afin de favoriser les liens entre les habitants qui pourront s’y retrouver pour cuire pains, pizzas et autres préparations culinaires. 

   

Voici le communiqué des porteurs de projet à Chiny :

 

 

Porté par la commune à l’initiative d'un groupe d'habitants, le projet « Chaleur d’un four, nourriture de toujours » a reçu le soutien de la Région Wallonne, afin de « favoriser les relations intergénérationnelles » dans les villages.  

 

Le four à pain, c’est le pont entre les gens et les générations. Ce qu’il inspire, ce pour quoi on l’utilise, dépendra de la créativité et du savoir-faire de ceux qui seront tentés de l’essayer.

 

Attenant à la maison du village, un patio sera construit pour abriter le futur four à pain, ainsi que quelques tables. Lorsqu’il sera là, nous nous lancerons dans la construction du four proprement dit. « Nous » ?  

  

Oui, nous. Chaque habitant de ce village, chaque personne désireuse d’apprendre,
est invité(e) à apporter son énergie, son savoir, sa force !  Et ensemble, nous allons non seulement construire, mais aussi utiliser, fêter, retrouver …le plaisir de faire son pain.

 

 

Pourquoi un tel projet ?

  •  Pour (re)créer un espace qui mette en contact les gens et les générations, autour d’une activité traditionnelle, d’un savoir-faire qui se perd mais que notre époque tend à vouloir retrouver.
  • Pour que les jeunes puissent revivre ces traditions et toute la richesse qu’elles contiennent, par le biais des anciens qui en détiennent encore le savoir, ou des moins anciens qui ont eu la chance de se le voir transmettre.
  • Pour que chacun d’entre nous puisse se réapproprier un élément fondamental de notre alimentation quotidienne.
  • Pour donner aux néo-ruraux une opportunité de s’intégrer peu à peu dans leur village, à travers une dynamique collective qui a pour vocation de créer du lien et de partir à la re-découverte d’autrui par le savoir-faire.

  Chiny-080611-maisonvillage

 

Pour en savoir plus sur ce projet : Stéphanie Claeys (stephanie@haricots.org ; tél : 0487/557.511)

Commenter cet article