PCDR et développement durable : quels liens ?

Quels liens avec le PCDR ?

Les PCDR et les A21L ont beaucoup de choses en commun : réalisation d’un diagnostic du territoire, organisation d’une participation citoyenne active, mise en place d’un partenariat local, définition d’une programmation stratégique, …

Afin de ne pas épaissir le nombre d’outils stratégiques communaux, il est possible d’étendre le PCDR en cours d’élaboration aux prescriptions de l’A21L. Mais il s’agit de bien garder à l’esprit les spécificités des deux outils : si le PCDR est le garant du développement rural, son étiquette A21L organise le développement durable de la commune.

 

L’aspect légal

Chiny s’inscrit dans une démarche pilotes avec 12 Communes pilotes wallonnes faisant reconnaître leur PCDR comme A21L. L’Union européenne poussant à la mise en place des A21L, ces expériences devraient déboucher sur une initiative de la Région wallonne qui formaliserait la reconnaissance des PCDR  en A21L.

 

Concrètement, qu’est ce que cela change ?

L’élaboration du PCDR suit son cours normal, quelques changements sont envisagés. Ainsi le diagnostic sera complété notamment en matière de gestion énergétique communale par le bureau d’études.

Des thématiques, moins fréquentes dans les PCDR seront abordées. On peut citer : la santé, le social, les relations nord-sud, la consommation, les pratiques de l’administration communale, etc.

Les groupes de travail seront organisés pour intégrer la réflexion « Agenda 21 Local ». A chaque étape nous nous demanderons si les trois piliers du développement durable (environnement-économique-social) sont effectivement pris en compte.

Les objectifs de développement, les projets devront aussi être envisagés à partir de ces trois piliers. Les fiches projets comporteront notamment des critères liés au développement durable.

 

Les étapes de la démarche

1/ S’engager dans la démarche PCDR « Agenda 21 » et communiquer autour de cet engagement (décision de principe du Conseil communal).

2/ Créer un comité de pilotage composé d’élus, d’agents communaux et de toute personne compétente pour le pilotage (CLDR principalement et agents communaux).

3/ Etablir un diagnostic des atouts et faiblesses de la commune, et rédiger un avant-projet de PCDR agenda  21 comprenant un état des lieux, une vision stratégique (objectifs de développement, projets et indicateurs), une intervention des citoyens (information-consultations) et d’évaluation (CLDR).

4/ Soumettre le diagnostic, les objectifs projetés et les projets à l’avis des toutes les forces vives et des citoyens de la commune (CLDR, consultation citoyenne).

5/ Adopter le projet de PCDR Agenda 21 local (Conseil communal).

6/ Soumettre à l’approbation de la Région wallonne (avis de la CRAT, du Ministre et du Gouvernement wallon) le projet de PCDR Agenda 21 local (procédure traditionnelle d’une opération de développement rural).

8/ Mettre en œuvre les projets et actions (organes communaux selon leurs compétences, en partenariat la CLDR, les forces vives et les citoyens selon les cas).

9/ Evaluer les résultats périodiquement afin que l’Agenda 21 (réunions CLDR et Conseil communal, rapport annuel à l’administration) pour évoluer vers un nouveau cycle : adaptation des projets et actions (retour à l’étape 8) et mise en œuvre d’un nouveau programme (retour à l’étape 3).